J’ai eu l’honneur d’échanger avec Chef Khalil Ibrahim, originaire du Sénégal. C’est un homme généreux et talentueux et nous lui souhaitons le succès qu’il mérite.

Très belle lecture à vous.

Peux-tu me parler de ton parcours et m’indiquer à quel âge tu as commencé à cuisiner ?


J’ai débuté à la galette mon apprentissage, à l’âge de 16 ans. Après, j’ai fais le parcours des hôtels et restaurants comme la résidence de l’Ambassade de France, Radisson Blue Bamako, Terrou bi, Pullman, Novotel, Casino Red Games, Brioche dorée et Lagon1.

Comment définirais-tu ta cuisine ?


Ma cuisine fait à peu près 400 m carré comprenant une salle de pâtisserie avec un bon agencement  des matériels.

Quel est ton secret pour réussir un dessert ?


Vous savez, il n’y a pas de secret. Juste que j’ai déjà les bases, donc ce n’est pas compliqué pour moi de faire mes créations.

Quel est ton moment préféré dans une journée de travail ?


L’encouragement reçus de la part de mes clients.

Quelle a été ta plus grande difficulté ?


A mes débuts, c’était trop difficile avec les chefs qui agissaient comme des militaires. J’étais le premier à arriver, entre 6 heure et 7 heures et le dernier à quitter le service soit à 19heures. Après mon service, je nettoyais les plaques, les chambres froides et m’occupais de l’entretien des locaux. A l’époque, je pleurais même parfois et je détestais mes chefs. Mais aujourd’hui je les remercie pour leur rigueur. Grâce à eux, j’ai réussi dans le métier.

Quelle est la création dont tu es le plus fier ?


Ma recette Bissape et ditakh.


Quels conseils donnerais-tu aux jeunes qui souhaitent devenir chef pâtissier ?


Ce que je dis toujours, avant de choisir ce métier il faut être d’abord passionné, ce qui te permettra de relever tous les défis. Il faut aussi être curieux et se documenter tout le temps.

Quelles sont les personnes qui t’inspirent ?

Le chef Mbaye Sene, chef Jean Paul Gomez, chef Youssoupha Dieme, chef Zal Cisse, Bara Kandji.


Quels sont tes projets ?


Je souhaite suivre une formation d’excellence en pièce montée chocolat et sucre ; ouvrir un restaurant gastronomique et diététique ainsi une école de formation en pâtisserie internationale.

Quelques mots de Racha : “Tu as du talent et je suis convaincue que tu excelleras dans ton domaine. Je n’ai pas encore eu l’occasion de goûter à tes pâtisseries mais j’en ai déjà l’eau à la bouche.”

Share This